Au Sahara

C’est un belge qui décide de traverser le Sahara, et comme tout les belges, il est sans le sou. Il demande donc au vendeur un chameau en promo, mais même à ce prix-là, c’est encore trop cher. Le vendeur lui propose donc un chameau un peu détraqué :

 » Eh là, l’ami ! J’y ti vends un beau chameau. Il est un peu foutu, mais c’est dans ti prix. Allez, je ti li laisse pour 5 €. Seulement, y’a un problème : ti dois dire OUF pour qu’il avance, OUF OUF pour qu’il courre et AMEN pour qu’il stop. Ti a bien compris ?
– Allez, là je te le prends, hein, à ce prix c’est une affaire, une fois !  »

Et voilà notre belge parti. OUF, le chameau part… OUF OUF, le chameau galope… Et puis un essai quand même : AMEN et le chameau pile net. Le belge passe par dessus.

 » Allez là, ça marche une fois !  »

Et notre belge repart : OUF… OUF OUF… Et le temps passe… et le chameau galope. Quelques heures plus tard, notre belge et son chameau galopent toujours.

Soudain, un précipice apparaît juste devant eux. Et là, pris de panique à cause du précipice qui approche, le belge a un trou de mémoire… impossible de retrouver le mot magique pour arrêter le chameau. Et notre chameau, à grandes enjambées, se précipite vers la mort.

En désespoir de cause, notre belge décide de réciter une petite prière express :

 » Je te salue Marie, une fois… et priez pour nous pauvres pêcheurs… AMEN !  »

Le chameau pile net, à dix centimètres du gouffre. Le belge se rattrape par miracle à une des bosses du chameau et s’écrie :
 » OUF ! Je suis sauv…ééééééééé !! « 

Laisser un commentaire