La messe dominicale

Fidèle à ses habitudes, une petite vieille assiste à la messe du dimanche matin, quand tout à coup le curé dit :
 » Que tous ceux qui ont commis le péché d’adultère s’avancent.  »

La petite vieille, un tantinet dure d’oreille, demande à son voisin :

 » Qu’est-ce que vient de dire Monsieur le Curé ?
– Il a dit que tous ceux qui désirent une pastille à la menthe s’avancent.  »

La petite vieille, chancelante et s’appuyant sur sa canne, se lève alors avec peine. Le curé lui lance, offusqué :

 » Vous, Madame ? A votre âge, vous n’avez pas honte ?
– Ce n’est pas parce que je n’ai plus mes dents que je ne suis pas capable d’en sucer une de temps en temps, vous savez ! « 

Laisser un commentaire